Posted on

Ce que le lion de New York nous apprend…

Ce que le lion de New York nous apprend…

 

Depuis Eckart TOLLE, nous savons tous que le passé n’est plus pertinent et que la vérité réside dans l’instant présent… Et pourtant, nous nous obstinons à avancer dans la vie en nous fondant sur nos expériences passées.

 

1- Pourquoi nos expériences nous emprisonnent

Nous analysons les circonstances en fonction de ce que nous connaissons. Si nous avons eu une expérience de trac, nous évitons de prendre la parole devant un groupe. Parce que nous avons été trahi en amour ou en amitié, nous n’osons plus accorder notre confiance. Notre candidature à un poste n’a pas été retenue donc nous trainons des pieds pour adresser un nouveau courrier.

En vérité, tous ceux qui ont passé 20 ans ont été trahis. Nous avons tous souffert, nous avons tous échoué. Seuls ceux qui n’ont pas tenté n’ont jamais été rejetés. 

Faire nos choix en fonction de ces souffrances, c’est se condamner à vivre une vie en cage. Chaque expérience négative de notre passé peut devenir un barreau dans le ciel de demain.

En prendre conscience est le premier pas.

 

2- Comment sortir de prison ?

Je raconte souvent dans les séminaires de direction ou les coaching de groupe que j’anime, l’histoire du lion de New york. À vrai dire, je ne sais plus si c’était à New York et si c’était un lion mais ainsi vivent les histoires…

Dans les années 70/80, les visiteurs de zoo commencèrent à s’alarmer des conditions de traitement et de captivité des animaux présentés. Ainsi, le zoo de New York (ou d’ailleurs) entreprit des travaux de rénovation. Les zones de captivité des animaux furent agrandies et enrichies d’infrastructures de jeux et exercices.

L’un des pensionnaires du zoo, disons pour l’histoire un lion, vu sa cage considérablement agrandie et redécorée. 

Le personnel soignant du zoo fut surpris de constater que l’animal ne soit pas enclin à profiter de sa nouvelle demeure.

En effet, on pu constater que jusqu’à sa mort, le lion ne sortit jamais du périmètre de son ancienne cage, comme si les barreaux détruits étaient toujours présents pour lui.

Cette histoire est triste mais peut connaitre une fin heureuse si le lion nous lègue un enseignement avec sa mort:

Cessez aujourd’hui, de concevoir votre environnement comme s’il n’avait pas changé. Ne restez pas enfermé(e) dans la cage mentale des échecs passés.

 

3- Commencer à s’évader

Toute évasion démarre avec un plan, c’est à dire la possibilité de s’échapper.

Sans rien changer à vos circonstances, commencez par donner de la liberté à vos idées. Mentalement, envisagez de nouvelles possibilités: et si cette fois, ma candidature était retenue? et si cet(te) ami(e) était fidèle? Et si je pouvais refaire du roller sans me casser le bras?…

Mentalement, pratiquez tous les jours des chemins de traverses intellectuels.

Notre vie change quand nos idées changent.

Et retrouvons nous d’ici peu pour passer ensuite à l’action 😉

Et pourquoi pas initier des premiers pas vers un changement ? Changer d’itinéraire pour se rendre au bureau, mettre sonner 20 minutes plus tôt juste pour démarrer sa journée en douceur, changer de coupe de cheveux, de style vestimentaire, de hobbies, s’inscrire dans un groupe qui partage vos passions,… Ou carrément vaincre sa phobie des réseaux sociaux pour aller voir, par soi-même ce qui s’y passe vraiment ?

 

Avec tout mon soutien,

Sweetness and success,

Jessy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *