Posted on

Trousse de survie pour les fêtes de fin d’année

Curieux ce titre. Noël est une fête dont nous nous réjouissons. Non ?

J’ai l’habitude de parler franchement et d’aller droit au but. Noël n’est pas toujours ce moment chaleureux et convivial de partage et d’amour que l’on souhaite.

Parfois, on en ressort alourdi(e) de non-dits dévastateurs, de remarques blessantes, de kilos de chocolats avalés pour ensevelir sous le sucre tout ce que l’on a sur le coeur.

Parfois la crise de foie que l’on met sur le dos du champagne consommé avec abus n’est que le symptôme de la colère que l’on éprouve face à l’injustice.

Que l’on soit seul(e) ou en famille, en en ressort parfois avec un goût amer de solitude et d’incompréhension.

Mais cette année sera différente ! Cette année, vous allez partir avec ma trousse de survie pour les fêtes de fin d’année et revenir fier(e) de vous et serein(e). Ca vous dit ?

 

#1- Outil 1- La mallette aux trésors

Noël nous fait revenir en enfance, pour le meilleur et parfois pour le pire.

Nous redevenons des enfants en présence de nos parents, cousins, frères et soeurs etc.

La mallette aux trésors transporte un objet qui symbolise votre vie d’adulte. Cet objet vous permet de vous rappeler que vous êtes maintenant autonome, opérationnel(le) et en charge de votre vie.

Mettez dans votre valise un symbole de votre vie d’adulte dont vous êtes fier(e). Ce peut-être un dossier professionnel que vous avez mené à bien, un bijou offert par quelqu’un qui vous aime, un diplôme, un trophée de sport, n’importe quel doudou d’adulte fera l’affaire.

Dès que vous vous sentez mal, déstabilisé(e) ou en colère, tenez cet objet dans les mains. Reprenez contact avec votre pouvoir intérieur et votre capacité de réagir en adulte. Rejoignez les autres avec cette confiance d’adulte et vous prendrez les choses avec plus de flegme.

 

#2- Outil 2- La colle

Collez vous les lèvres avant d’entrer dans des débats politiques ou d’actualité. Peu importe ce que votre entourage familial pense des évènements récents, acceptez que vous pouvez partager un moment avec des personnes qui ne pensent pas comme vous mais qui peuvent néanmoins vous aimer. Vouloir convaincre les autres que l’on a raison ou que l’on sait mieux ou plus prend énormément d’énergie et nous sépare de l’essentiel qui est ailleurs. Savourer le fait d’être ensemble, plutôt que de se valoriser, c’est la clé.

 

#3- Outil 3- Le miroir

Utilisez le miroir pour vous regarder dans les yeux et vous accepter tel(le) que vous êtes aujourd’hui.

Vous êtes aimé(e), même si votre entourage ne sait pas comment vous le montrer.

Vous êtes capable, même si vous n’êtes pas arrivé au succès que vous attendez.

Vous être quelqu’un de bien, quelques soient vos choix amoureux, vestimentaires ou professionnels.

En vous donnant de la valeur, vous serez moins dépendant du besoin d’approbation des autres.

Dès aujourd’hui, lorsque vous croisez un miroir, dites vous intérieurement que vous êtes une belle personne à l’intérieur et à l’extérieur.

Ainsi, vous n’aurez plus besoin de l’approbation des autres, et vous serez libre de laisser votre lumière éclater.

 

#4- Outil 4: La gomme

Nous transportons avec nous notre passé partout où nous allons et, à fortiori, lorsque nous nous rendons dans notre famille.

Nous venons avec les querelles passées, avec la conviction que notre frère/père/oncle nous juge ou que nous sommes mieux ou pire que notre soeur/mère/tante…. Nous remettons sur la table la fois où « Quand j’avais 11 ans et que… ». En revivant ces vieilles histoires, c’est à nous que nous faisons le plus de mal.

Gommez virtuellement votre passé. Il est passé donc il n’existe plus que dans votre tête. Il vous alourdit.

Posez la valise du passé avant de partir et arrivez frai(che) et léger(e) pour Noël.

S’affranchir du passé et autoriser les autres à s’en affranchir aussi est l’outil le plus puissant de cette trousse à outils.

Vous pouvez aussi gommer les remarques désobligeantes à mesure qu’elles sont dites, pour ne pas en être marqué(e) comme par un coup de crayon trop taillé.

Gommez vos souvenirs, gommez vos jugements, gommez vos attentes et laissez vous surprendre par la nouveauté.

Quelque chose de merveilleux peut se produire à tout moment.

 

# 5- Les lunettes magiques

Découvrez votre famille comme si vous ne l’aviez jamais vu(e). Vos proches ont peut-être évolué sans que vous ne puissiez l’observer si vous les avez « figés » dans votre mémoire avec tel ou tel adjectif ou composante.

Chaussez des lunettes magiques et regardez vos compagnons de fête comme des personnes nouvelles.

 

Bonus 1– Pour ceux qui sont seul(e)s

Une pensée pour ceux qui sont hospitalisés, isolés, qui ont perdu un membre de leur famille récemment. Pour vous, la mallette est remplie d’amour, de compassion et d’espoir.

Faites quelque chose de gentil et spécial pour vous, offrez vous un bon repas, un bon livre, une danse stupide mais amusante, un cadeau.

Rappelez vous que nous avons tous connu des périodes difficiles mais que les années se suivent et ne se ressemblent pas.

Bonus 2-La lettre au père Noël

Pour tous, et afin de préparer vos objectifs, intentions, résolutions pour l’année à venir, écrivez une lettre au père Noël en imaginant votre Noël 2018.

Quel groupe d’amis voulez vous rencontrer d’ici un an ? Quel partenaire amoureux ou réunion familiale voulez vous attirer à vous ? De quelle plaie ou maladie voulez vous guérir ? Quel épanouissement professionnel voulez-vous trouver ? Quelle maison sera la vôtre dans un an ?

Soyez certain(e) que votre demande sera entendue et elle le sera. Après tout, Noël, c’est le meilleur moment pour croire à l’impossible, non ?

 

Avec tout mon soutien et mon amitié,

De très belles fêtes de fin d’année à vous, une pincée de paillettes

Sweetness and Success,

De tout coeur avec vous, Jessy

 

Psst : Ecrivez en commentaire quel outil vous allez emporter avec vous pour cette fin d’année ! Si cette lettre vous a été utile, partagez là autour de vous 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *