Posted on

Si j’étais la Coach de Superwoman… 5 pistes de développement perso pour superhéros

Si j’étais la Coach de Superwoman.. 5 pistes de développement perso pour superhéros:

Cette semaine, j’ai beaucoup pensé à Superwoman. D’abord parce qu’elle est une des figures qui m’inspirent, ensuite parce que mon groupe de formées empathiques m’a offert un merveilleux cadeau de fin de session à son effigie, mais aussi parce que nombreuses sont mes coachés qui sont atteints du fameux syndrome de superhéros… Comment ça moi aussi ?!?

Superwoman est géniale, toujours souriante, au service de la communauté, déterminée, réactive et hyper rapide. Ajoutez à cela son corps athlétique, sa beauté, et ses supers pouvoirs : vous ne pouvez que tomber sous son charme. D’ailleurs, tout le monde l’aime !Oui, tout le monde l’aime…Mais est-elle est heureuse pour autant ?

Pas sûr…

Tout d’abord parce qu’elle est seule. Pas de Superman à ses côtés. D’ailleurs pas de Man tout court. Pas d’enfants. Pas de projets d’amélioration, la routine quoi !

Ensuite parce qu’elle n’a jamais fini. Sa tâche est sans fin car résoudre les problèmes du monde, c’est comme vider l’océan avec un sceau.

Du coup, je me suis demandé : Si j’étais la Coach de Superwoman (ce que j’adorerais), quelles pistes de travail pourrions-nous aborder ensemble ?

1- Prendre du repos

Quand on a tant à faire, quand on ressent ce besoin de résoudre les problèmes des autres, il est essentiel de dormir, de faire la sieste, de prendre des vacances.

Superwoman travaille 365 jours par an, je l’aiderais à s’accorder son dimanche. Puis à poser une semaine de vacances tous les trimestres au moins. Oui, c’est peu, mais ce serait le premier pas.

Pendant ses vacances, je l’engagerais à ne pas ouvrir son antenne magique qui capte les problèmes du monde pour se concentrer sur son monde à elle. Je lui demanderais de s’interroger durant ses pauses: de quoi a-t-elle envie ? De quoi a-t-elle besoin ?

2- Demander de l’aide

À vouloir tout résoudre seule, elle risque de s’épuiser. Bien sûr, Superwoman sait tout et peut tout mais elle dépense énormément d’énergie pour terrasser tous ces méchants. Solliciter une copine/collègue/soeur dotée de superpouvoirs lui permettrait d’économiser sa santé. Elle découvrirait peut-être que ses copines/collègues/soeurs ont su développer d’autres superpouvoirs, complémentaires aux siens. Ou qu’elles font les choses différemment. Elle pourrait apprendre des autres.

Et puis, ce serait peut-être le moyen de voir Superman débouler…Une belle équipe en perspective non  ?

3- Oser faire preuve de fragilité

Il est clair qu’il est plus agréable pour les autres de côtoyer une Superwoman toujours souriante. Mais si elle osait dire ce qu’elle ressent, elle établirait des liens plus profonds et solides avec ses amis/collègues/famille.

Si elle osait dire qu’elle en a plein les bottes vernies rouges, elle recevrait sans doute l’écoute et le soutien de son entourage.

Oser pleurer, parfois, c’est libérer du stress et découvrir des épaules pour accueillir notre vulnérabilité.

4- Contractualiser/Recevoir une contrepartie pour ses services

De service 24h/24h, elle intervient gratuitement dans des situations à risque. Jusqu’ici personne n’est venu se plaindre mais quand on sauve gratuitement les autres, sans demander leur accord préalable, on peut s’attendre à un retour de bâton:

« Lorsque vous avez sauvé ma femme et mon fils d’un accident de voiture, vous avez déglingué mon rétro et je demande réparation ». Ou «  Oui, j’étais encerclé(e) par une bande de 15 voyous armés, mais je fais du kickboxing et j’allais m’en sortir tout(e) seul(e), je ne vous ai rien demandé ».

Bref, avant de sauver gratuitement autrui, il serait bon d’établir une demande d’aide de leur part (comme au secours!) ou un contrat. Il est vrai que l’urgence ne permet pas cela mais demander une contrepartie aux services offerts constituerait une forme de reconnaissance pour son aide, et lui permettrait de financer ses vacances… (cf 1). D’ailleurs les autres seraient enchantés de lui offrir des fleurs, un resto ou un service en retour. « Dis moi Superwoman, si je peux tondre ta pelouse ou garder ton chat pendant que tu pars en vacances, ce sera avec plaisir. »

5- Sortir sans maquillage

Tirée à quatre épingles et toujours jolie, Superwoman a sans doute peur de ne pas être aimée au naturel. Je l’engagerais à sortir une fois par semaine sans maquillage ou en laissant son shorty sexy au placard. Le confort d’un leggings, et d’une bonne paire de baskets, c’est sympa aussi pour courir vite.

Elle constaterait que la considération, l’amour et le respect des autres lui sont offerts lorsqu’elle est juste elle-même et cela augmenterait sa confiance en elle.

Evidemment, toute ressemblance avec des lecteurs(trices) réels ou des personnes qui écrivent ce texte serait purement fortuite…

Bonus – Aux humain(e)s réel(le)s qui se reconnaissent 

Une révélation cette semaine, en discutant avec un ami que je souhaite partager avec vous: Superwoman n’est Superwoman que quelques heures chaque jour…. Le reste du temps, c’est une secrétaire dans un bureau!

Autorisons nous à rester Super quelques heures mais à être juste nous le reste du temps 😉

Bonus 2– Mais quelle super-aide choisir pour un super-héros ? 

Parce qu’au fond on est tous des super-héros en surchauffe ou en devenir, osez un coaching avec moi pour mieux exploiter vos superpouvoirs ou au contraire apprendre à les laisser de côté le temps d’un jour de repos ?

Avec tout mon soutien,

Sweetness and Success,

Jess

XO

One thought on “Si j’étais la Coach de Superwoman… 5 pistes de développement perso pour superhéros

  1. Sauver le monde en œuvrant sans cesse ne doit pas conduire, en effet, à ne pas se reposer. Une vraie empathiques, travaillomane !
    Se ressourcer est indispensable pour apporter de la qualité dans ce que l’on fait, dans notre relations aux et avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *