Posted on

Révélation !

Tout a commencé avec un trajet en voiture….

J’adore conduire, c’est pour moi comme une longue séance de méditation. Regarder défiler les arbres et les pensées. Neuf heures de conduite à méditer, seule et en silence, permet de nettoyer son cerveau. 

Certain(e)s partent en retraite dans un monastère, je préfère la mer. J’étais donc en route pour quelques jours à Marseille.

Face à l’immensité bleue, je me sens connectée aux forces puissantes et bienveillantes de l’Univers. 

Arrivée sur le littoral, je me suis garée, j’ai respiré.

Et j’ai pris conscience de toutes les pensées négatives qui m’envahissent quotidiennement. Surprenant pour une coach si positive, non ? Certes, mais c’est humain. 

Mes pensées négatives sont intérieures et généralement tournées contre moi-même:

« Dépêche toi, tu vas manquer de temps », « Tu aurais pu faire mieux, tu dois faire mieux », « Attention, quelque chose pourrait mal se passer…. »

Quand je passe du temps avec ma famille, je culpabilise de ne pas travailler. Quand je travaille, je culpabilise de ne pas être disponible pour ma famille. Pendant que je passe l’aspirateur, je pense que le chauffe-eau aurait besoin d’un plombier, puis je me demande si j’aurai assez d’argent pour payer le plombier. Pour peu que j’ai acheté un parfum, je culpabilise de ne pas avoir épargné pour les dépenses exceptionnelles. Et d’ailleurs, il faut que je passe à la poste et donc que je me dépêche… Et si je ne finis pas à temps, je ne pourrai pas aller au sport. Et si je vais au sport, c’est absurde de manger des frites. Au fait, c’est la deuxième fois que j’en mange en deux jours ! Mince, je n’ai pas pris le temps d’aller au marché pour acheter des carottes bio. D’ailleurs, il parait que le bio, c’est pas si beau…

D’autres rejettent la faute sur les autres et critiquent les circonstances extérieures : si je ne suis pas heureux, c’est la faute de la météo, de mes parents, du gouvernement, de tous ces imbéciles. 

Mais le résultat est le même : ils s’infligent une bonne dose de stress.

C’est usant ! 

Ces soucis, ces critiques continuelles, ces peurs, culpabilité, colère, jugements nous usent.

Nous savons aujourd’hui les dégâts que produisent ces pensées négatives: elles génèrent une décharge d’adrénaline. Celle-ci active un processus de fight/fly/freeze qui pompe notre énergie, détruit nos organes et nous prive de la clarté de pensée.

Se soumettre à ce cycle infernal jour après jour, c’est comme avaler une dose d’arsenic quotidienne.

J’ai donc décidé d’en sortir et de démarrer une vie sans soucis.

Devinez ce qui s’est produit…

Ou plutôt, vivez l’expérience avec moi et intégrez ce #worrydetoxchallenge #uneviesanssouci car les mots ne suffisent pas à la décrire, il faut la vivre pour comprendre pleinement la libération, la joie, le bonheur, la légèreté qui en découlent. Rien de mieux qu’y goûter pour trouver la motivation de l’adopter.

Parce que j’aime changer le monde et parce que je pense qu’ensemble, on est plus forts.

Rejoignez ceux/celles qui souhaitent suivre ce challenge avec moi sur Facebook, sur Instagram ici

Avec tout mon soutien et des sourires,

Sweetness and success,

Jessy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *