Posted on

La seule résolution qui compte

Janvier 2017: La seule résolution qui compte

 

Chaque année, c’est la même rengaine: cette fois, j’arrête de…. et dès le lendemain ou un mois plus tard, on replonge. Et on démarre l’année avec une charge de culpabilité supplémentaire sur les épaules.

J’avais rédigé un article titré les 5 étapes pour des résolutions efficaces puis je me suis posé la question suivante: Mais qu’est ce qui est vraiment important lorsque l’on aborde le cap d’une nouvelle année? J’ai donc décidé de flanquer à la benne le premier article et de vous engager à prendre cette année, la seule résolution qui compte.

Les oracles de Delphes vous prédiront peut-être une année merveilleuse ou au contraire, ont-ils reçu BFM TV et ont-ils révisé leur jugement pour annoncer une année difficile sur la scène politique, économique et internationale…

Marc-Aurèle leur répondrait: Dans la vie, il y a les choses sur lesquelles on peut agir et celles auxquelles on ne peut rien. Donnez nous le pouvoir de changer les premières, d’accepter les secondes et la sagesse de discerner les premières des secondes.

On attend souvent que les circonstances soient favorables pour être heureux (se).

Quand j’aurai perdu 5 kilos,

Trouvé le partenaire de vie idéal,

Décroché une augmentation,

Ecrit un livre,

Déménagé dans un appartement plus grand,

Fini un marathon,

Eu mon nom sur une statue,

Fait le tour du monde,

Enrayé cette douleur insupportable dans mon dos (ou mon âme),

Gagné au loto…

…….Je serai heureux (se).

En réalité, lorsque l’on atteint certaines de ces conditions au bonheur, on s’empresse d’en poser de nouvelles sans même savourer cette étape.

C’est pourquoi la seule résolution que je vous conseille de prendre est la suivante:

Cette année, je décide d’être heureux(se) quelques soient les circonstances extérieures autour de moi.

Je décide de créer mon bonheur avec ces 5 kilos de trop en remarquant tout ce que mon corps accomplit de formidable chaque jour. (Plus j’aime mon corps, moins il a besoin de compenser dans les douceurs);

De m’aimer moi-même en attendant que ce partenaire ne pointe son joli nez. (Il/Elle aura ainsi moins de travail à faire car nous serons deux à m’aimer;-)

De donner une nouvelle dimension à mon travail en y mettant le meilleur de moi-même. (Ce qui me conduira sans doute à une augmentation voire à un meilleur poste)

D’écrire ce qui me tient à coeur au lieu de mettre de la pression sur mes écrits. (Les livres écrits avec passion sont d’ailleurs plus intéressants que ceux qui correspondent aux attentes des lecteurs.)

De faire le vide dans mon appartement, de changer la décor pour créer de l’espace et déménager dans mon propre appartement,

De trouver du plaisir dans un activité physique plutôt que de torturer mon corps avec un entrainement spartiate.

De me donner de la valeur sans attendre la reconnaissance de mes pairs. Le génie n’attend pas de statue mais de nouveaux challenges.

De m’organiser pour programmer un voyage à l’avance et de l’apprécier même si l’avion est en retard. Après tout, il a décollé et attéri, c’est déjà magique, quand on y pense!

D’apprécier toute la santé et l’énergie qui permettent à mon corps d’accomplir des missions extraordinaires comme marcher, danser, rire. Ceux qui ont eu une entorse se souviennent de l’émerveillement que l’on ressent lorsque l’on pose les pieds à nouveau avec aisance.. Et puis on oublie.. Savez vous combien de muscles sont nécessaires pour rire? Allez y, cherchez…

De ressentir de la gratitude pour la richesse qui me permet déjà de manger de bonnes choses, porter des vêtements soyeux, avoir un toit sur ma tête dans une des plus belles villes du monde.

Bref, à mesure que l’on apprécie ce que l’on a déjà, on ressent des émotions agréables, ces émotions produisent dans notre corps des sensations physiques bénéfiques (hormones du bonheur qui neutralisent le cortiisol du stress qui lui-même entrave la perte de poids..; sic voir pus haut). Et on sourit, nos yeux pétillent. Cet état de bien être est excellent pour la santé, le sommeil, la beauté intérieure et attire à nous de nouvelles opportunités.

Comme je suis heureuse en dépit des circonstances, l’univers qui est farceur attire à moi de nouvelles raisons d’être heureuse. Magique!

Bonus: Vous voulez une deuxième résolution?

2ème résolution: Cette année, je brille de tous mes talents

Et là, je vous laisse le soin d’écrire votre suite…

Si cet article vous a été utile, partagez le avec vos amis/collègues/ famille.

Dites moi ce que vous avez décidé de mettre en place pour 2017 dans les commentaires, je serai heureuse de vous lire.

Je vous souhaite le meilleur de tout et pour tout en 2017,

« On peut grandir par souffrance ou par l’émerveillement » Ras le bol de la souffrance!

Sweetness and Success,

Jessy MASSE

0619080601

6 thoughts on “La seule résolution qui compte

  1. « si la vie n’a aucun sens, rien ne nous empêche de lui en donner un… »
    Dixit Alice, dans « Alice au pays des merveilles » de Lewis Carroll

    1. Fabuleux! Pas besoin d’attendre pour donner du sens..

  2. Bravo chère Jessy pour cette voie et cette voix

    en 2017 je serai douce avec moi-même, un peu moins de pression, je m’infligerai

    en 2017, je mastiquerai (et pourquoi pas : m’astiquerai aussi) car la nourriture que je choisis si consciemment et consciencieusement mérite d’être ingérée en conscience et en soin

    en 2017, je m’aimerai mieux, après tout je passe le plus clair de mon temps avec moi-même en m’accordant du temps

    en 2017, je me souhaite le Temps, le temps pour soi, le temps songeur, le temps glandeur, le temps créateur, le temps qui ne lutte pas contre le temps…

    1. Merveilleux, Isa, avec toute cette poésie, le temps va s’égrainer avec douceur pour toi!

  3. Bravo !
    Ma résolution est surtout de ne pas en faire.
    Je me sens bien.
    Tout ce qui arrive n’est, ainsi, pas fait avec effort.
    Je reste actrice mais sans pression particulière.
    Tout est bon à prendre. Il y a toujours un côté positif dans ce que l’on peut croire comme étant négatif.
    Il suffit d’ouvrir un autre prisme.
    Voilà !

    1. Oui, Sylvie, Ouvrir un autre prisme et regarder la vie en beau. Fantastique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *